Céline ARANDEL

Masseur Kinésithérapeute

Fasciathérapeute

Pédagogue perceptif

Communication non violente

Danse du sensible

Education à la Santé

Ecoute empathique des parts de soi

 

Tel.: 02 54 55 91 10

Port.: 06 62 38 37 05

"Parler est un besoin

Ecouter est un art"

Goethe         

Ma vision du soin

J'accompagne les personnes qui le souhaitent à prendre conscience de leur corps avec bienveillance, douceur, écoute, présence et profondeur. Mon approche est globale et mes soins intègrent le fruit de mes recherches et de mes expériences professionnelles depuis 18 ans.J'associe les différentes approches (développées plus largement ci dessous), adapte mes outils aux besoins  spécifiques des personnes en recherchant la voie de passage la plus aidante, la plus facile.

Chaque soin est unique ! Le projet de soin vient du corps au début de la séance.

La personne est actrice et présente au processus de guérison dans son corps.

Les outils d'autonomisation sont importants pour moi, j'enseigne l'éducation à la santé : j'aide à rétablir progressivement un rapport bienveillant de la personne à elle même (son esprit, son corps, son coeur).

Mon parcours

 

Passionnée par le vivant depuis l'enfance, j'explore l'univers du corps depuis 20 ans en m'enrichissant de différentes approches psycho-corporelles.

Après une grande période sportive à l'adolescence, je décide de suivre des études de Kinésithérapie à L'IFMK de Strasbourg. Je suis diplômée en 2001.

J'applique pendant 3 ans toutes les techniques de kinésithérapie classique en observant mes limites sur certaines pathologies.


En 2004 je recherche une formation complémentaire de kiné me permettant d'approfondir mes compétences professionnelles. Je fais l'expérience d'un soin de Fasciathérapie : je vis dans mon corps l'impact de mes libérations physiques sur mon psychisme.

De 2005 à 2009 j'effectue avec joie mes études de fasciathérapie au côté de Christian Courraud puis Danis Bois. Je découvre le corps autrement : les fascias me donnent accès à l'organisation du corps, les liens des différentes parties entre elles, leur cohérence dans le geste. Je fais l'expérience des liens entre corps et esprit dans la matière vivante. Ma pratique professionnelle se renouvelle et s'enrichie : j'intégre une dimension plus humaine dans mes soins.


En même temps que ma formation de thérapie manuelle, j'approfondie la thérapie gestuelle en me formant à la gymnastique sensorielle pendant 2 ans. Je découvre et j'explore mon corps en mouvement. D'un point de vue thérapeutique, cela me permet de prolonger l'effet du soin de thérapie manuelle en vérifiant si les zones traitées réintègrent le mouvement gestuel avec cohérence articulaire. Je répond aussi à mon besoin de transmettre des outils d'autonomisation à mes patients.


En 2008 j'enseigne la gymnastique sensorielle en groupe.

 

Fin 2009 Je poursuis ma formation continue de thérapeute en me spécialisant vers la pédagogie perceptive et l'éducation à la santé.


2011-2012 je me perfectionne à l'animation de groupe en gymastique sensorielle et méditation de pleine présence.

​En 2016 je rencontre Thomas d'Ansembourg et la CNV (communication non violente). Les deux stages effectuées en Belgique près de Thomas transforme radicalement ma vie, mon exercice professionnel. Je poursuis chaque jour et essaye d'incarner modestement ce qu'il m'a transmis. C'est un fil conducteur très puissant.

De là tout s'ouvre : je rencontre Isabelle Filliozat. Etant devenue maman en 2013, j'apprends à ses côtés comment vivre et accueillir mes émotions avec bienveillance. Je prends conscience de l'impact des peurs, des pensées, des tensions en lien avec les intéractions sociales et leurs effets sur mon corps.

Je fais l'expérience de l'IFS internal family system.

Ce travail d'autoempathie transforme mes pensées, mes croyances, régénère mon corps, m'aide à reconstruire l'amour et l'estime de moi. Je comprends les clés pour constuire une relation profonde de coeur avec mon fils.

Entre 2016 et 2019, je bénéficie avec joie des enseignements de Christophe André. Je pratique avec lui, la méditation de pleine conscience et comprend grâce aux enseignements de ce psychiatre, les mécanismes de maltraitance psychologique que j'entretiens en moi. J'ai a cœur de transmettre ses outils de bienveillance, de compassion et d'auto empathie pour contribuer à pacifier les personnes dans leur rapport à eux même et leur permettre de vivre des relations humaines authentiques, respectueuses et bienveillantes.

Je continue mes recherches en suivant les enseignements de Guy Corneau "au dela des peurs, la liberté", Lise Bourbeau "les 5 blessures de l'âme", Marie Lise Labonté "coeur et sexualité".

En 2018, je ressens le besoin d'enrichir mon expressivité corporelle avec Claire Laronde et me forme à la Danse du Sensible. Je prends conscience de l'importance d'être vue dans l'expression de ma créativité. Je recherche et explore les processus de création et d'incarnation.

Je fais deux séminaires intensif « Qui suis-je ? » avec la psychologue Nana Michael courant 2018 et poursuit la guérison du cœur en rencontrant Olivier Clerc et les cercles de pardon.

Mes outils professionnels :

1.La Fasciathérapie

La fasciathérapie est une thérapie manuelle et gestuelle des fascias élaborée dans les années 80 par Danis Bois, kinésithérapeute, ostéopathe et Docteur en Sciences.

Cette approche non manipulative sollicite les capacités d’autorégulation du corps, prend en compte l’unité corps/psychisme et développe la perception du corps.

  • Des tissus connectés

La fasciathérapie est une thérapie manuelle qui mobilise les ressources et les capacités du patient pour faire face à la maladie.

Connectés les uns aux autres, ils forment un réseau complexe reliant le sommet du crâne aux orteils et allant de la superficie de la peau jusqu’à l’intérieur de la cellule.

Cette continuité fasciale ou tissulaire aujourd’hui démontrée permet d’expliquer qu’un problème situé dans une partie du corps puisse avoir des répercussions à distance.


Par leur étroite relation avec le système nerveux central, ils participent à l’interconnexion corps/psychisme.


Cette voie de communication permet d’expliquer comment les tensions fasciales sont impliquées dans l’anxiété, les réactions émotionnelles et de stress et plus largement dans l’équilibre somato-psychique.

  • Que sont les fascias ?

1.Des tissus vitaux

Appelés également tissus conjonctifs ou encore connectifs, les fascias sont des membranes plus ou moins élastiques, capables de se contracter et d’influencer la dynamique musculaire, articulaire, la biologie et l’ensemble du bon fonctionnement de notre corps. Ils jouent ainsi un rôle essentiel dans la transmission des forces et dans le contrôle du mouvement, dans la douleur et l’inflammation ou encore dans la conscience du corps et de soi.

2.Des tissus réactifs

Grâce à leur élasticité et leur tonicité, les fascias absorbent et répartissent de manière harmonieuse les chocs physiques et psychologiques auxquels nous sommes continuellement soumis. Leur tension excessive ou leur crispation permet d’expliquer l’apparition de douleurs, de troubles fonctionnels
parfois médicalement non expliqués ou même de mal-être.​

 3.Déroulement d'une séance de fasciathérapie :

Séances de thérapie manuelle

Le praticien fait un bilan précis des zones de crispation fasciales et par des mouvements lents et des pressions douces et profondes, il redonne au fascia sa mobilité, sa souplesse, restaure l’équilibre fonctionnel de l’organisme, potentialise la vitalité du patient et favorise un bien-être physique et psychique.

Séances de thérapie gestuelle

Le praticien fait un bilan de la qualité du mouvement (troubles de la perception, de la fonction, de la coordination et de la conscience du mouvement) et par un guidage lent et personnalisé restaure la globalité, la coordination, la stabilité et la conscience du corps en mouvement.

(texte issu du site Fascia France)

2.la pédagogie perceptive

 

 

 

La Pédagogie Perceptive est une approche d’accompagnement de la personne, des groupes et des projets, reposant sur un ensemble de compétences professionnelles qui valorisent la place centrale du corps, du mouvement et de la perception dans les processus d’apprentissage, d’interaction et de changement des êtres humains.

La Pédagogie Perceptive vise l’enrichissement et l’épanouissement de la personne en lui apportant le sentiment d’un contentement intérieur, d’un bien-être profond.

La place du corps
Mon corps...cette oeuvre d'art sensible !

 

La plupart du temps, le corps est abordé dans son «extériorité» ; tous les jours il doit répondre à des exigences et des rythmes qui valorisent sa fonctionnalité et son esthétique mais qui ne prêtent aucune attention à sa sensibilité.

​Pourtant, la science met à jour son rôle central dans notre évolution : il est un «environnement interne» où se joue une écologie aussi importante pour notre vie que l’écologie de la planète. C’est à travers lui que nous existons, pensons, agissons, ressentons nos émotions ; c’est grâce à lui que nous sommes en lien avec notre environnement à chaque instant ; c’est en lui qu’émergent nos modes d’action, de pensée et même de création.

De outils adaptés en fonction des besoins

​Le pédagogue possède un panel d’outils qu’il choisira en fonction des besoins du patient.

1.Le toucher :

geste doux et précis, permet de libérer les tensions physiques et émotionnelles en s’appuyant sur les fascias et de retrouver une vitalité et un état de bien-être. C’est un toucher de relation, un dialogue non verbal qui éveille à une sensibilité nouvelle et permet de prendre conscience de parties imperçues de son corps et de soi-même. Le corps devient ainsi progressivement un organe de perception à part entière, qu’il est possible de mettre en jeu dans ses actions professionnelles ou personnelles.

2.La gymnastique sensorielle :

 

 

 

c’est un enchaînement de mouvements simples et inhabituels effectués lentement ; en développant la fluidité du geste et l’acuité de la présence, cette pratique permet de s’engager dans les actions de façon plus globale, moins coûteuse en énergie, plus présente, et avec davantage d’impact dans la communication. Elle permet de créer une nouvelle unité corporelle.

3.La méditation pleine présence :

permet d’apprendre à être en relation avec soi-même, son ressenti corporel, ses états intérieurs et sa pensée. Elle apporte un sentiment d’existence plus fort, un état de calme, de solidité et d’équilibre face aux événements extérieurs.

 

4.L’entretien verbal :

offre un espace pour décrire et explorer l’expérience corporelle et ainsi prendre conscience du vécu, mettre en jeu une réflexion créatrice afin d’en faire ressortir le sens profond.

5.La pratique d’écriture:

offre à la personne la possibilité de relater son vécu au cours de la séance et les jours qui suivent pour ainsi valoriser ses propres changements.


 

Une méthode adaptée à tous

​La Pédagogie Perceptive convient aussi bien aux petits qu’aux grands. On peut s’y intéresser bien évidemment si on ne va pas bien mais aussi si l’on va bien. Dans ce dernier cas, elle permettra de développer d’avantage son potentiel.

​Grâce aux différents outils, cette discipline a une action directe pour réguler la tension du corps, pour se relâcher, pour augmenter l'estime de soi et ses capacités physiques, notamment pour les sportifs de haut niveau.

​Cette méthode est également efficace pour accompagner les personnes en situation de « burn-out », de grande fatigue, de dépression, de solitude. Pour les personnes atteintes de longue maladie, elle peut leur permettre de découvrir en eux une partie de leur corps qui est en paix et qu’ils aiment afin de les aider à prendre du recul. L’objectif étant dans ce cas de faire évoluer le rapport à la maladie. Elle aura un impact sur les douleurs d’origine somatiques, notamment les adhérences après une opération.

​Elle peut permettre aux femmes enceintes d’entrer en relation avec leur bébé et aussi tout simplement de se faire du bien tout au long de la grossesse.

La Pédagogie perceptive peut aussi aider les enfants souffrant d’hyperactivité, de manque de concentration. Dans ce cas, un travail dans la gestuelle permettra au fur et à mesure au cerveau d'enregistrer une autre manière de faire.

3. La communication non violente

La Communication NonViolente (CNV) est un processus de communication pragmatique et efficace, qui permet d’être clair, cohérent et congruent dans la communication, tout en étant ouvert et dans la compréhension de l’autre. Cette approche favorise la coopération et la résolution de conflits.

Elle a été mise au point par Marshall B. Rosenberg, docteur en psychologie, élève et collaborateur de Carl Rogers, rédacteur de nombreux livres dont «Les mots sont des fenêtres ou bien ce sont des murs».

 

 

La CNV est une approche qui enrichit et potentialise les autres démarches professionnelles de management et de communication. Elle est enseignée et appliquée dans de nombreuses institutions : entreprises, administrations, hôpitaux, structures sociales et éducatives.


C’est d’abord une invitation à reconsidérer notre façon de nous exprimer, d’écouter et d’entrer en relation. Nous avons en effet tous expérimenté des manières joyeuses et authentiques d’être en relation avec nous-mêmes et avec les autres. Nous vivons également des situations moins satisfaisantes où nous sommes en conflit et doutons de notre capacité à trouver avec l’autre une relation harmonieuse et constructive.

La CNV nous propose dans ces situations une trame pour maintenir le dialogue ouvert et découvrir que les solutions aux conflits émergent de la qualité du dialogue et de la sincérité de l’intention.

Les grandes lignes en sont :

  • repérer ce qui, dans notre manière de penser et de communiquer, génère de l’opposition ou, au contraire facilite la communication et désamorce les conflits

  • clarifier ce que nous vivons, notamment les enjeux ou besoins, et établir nos priorités parmi eux

  • s’exprimer de manière concise, avec des demandes claires

  • décoder l’agressivité d’autrui, c’est à dire ne pas la prendre contre soi de manière à garder le dialogue ouvert

  • écouter et développer une écoute empathique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus qu’un processus ou un langage, la CNV devient au fil du temps une invitation à concentrer notre attention sur ce qui est en jeu chez nous et chez l’autre, à réfléchir à notre intention : continuer à jouer à « qui a tort, qui a raison ? » ou bien (r)établir le lien ?

L’intention de la Communication NonViolente est de créer une qualité de relation et d’empathie, avec soi et avec les autres, qui permet de satisfaire les besoins fondamentaux de chacun, de manière harmonieuse et pacifique. (texte provenant du site officiel CNV formation.fr)

 

J'ai eu le privilège d'apprendre la CNV avec Thomas d'Ansembourg. J'ai pu bénéficier de la profondeur de son écoute, de sa clairvoyance, et de la puissance transformatrice de ses outils. Je n'ai pas encore commencé le parcours de certification.

J'ai pu incorporer en moi ces processus et trouver un soutien dans les groupes de pratique CNV et la formation parentalité de Sandra Longin (formatrice certifiée du 41).

4. La Danse du Sensible

La Danse du sensible est une combinaison de pratiques issues de la méditation, de la pédagogie  perceptive, de la communication non violente et de l'expression dansée.

 

 

 

 

 

 

 

C'est une danse méditative, crée par Claire Laronde, qui  permet grâce à la lenteur sensorielle, de se relier à son Etre, de se reconnecter à cette dimension profonde de soi pour  la ressentir, se reconnaître, l'éprouver et l'exprimer dans sa danse.

La danse du sensible s'adresse à toute personne en quête d'évolution intérieure, d'apprentissage de soi par la présence au corps, pour et au-delà du soin, prendre soin de soi, de l'expression de ses élans essentiels, comme prendre soin de sa vie au quotidien.

Le Sensible est un mode de relation à soi et au monde s'appuyant sur le vécu de la part essentielle de soi dans son corps et dans l'expression du corps en mouvement, vécu qui est perçu sous la forme d'un mouvement intérieur appelé "mouvement interne".

La Danse du Sensible est ainsi une danse méditative et intérieure qui contacte cette part sensible de la vie en soi, et lui offre l'opportunité de s'exprimer. Elle propose ensuite tout un ensemble de pratiques visant à développer la confiance dans son expression propre en danse, pour à la fois se laisser guider par l'inspiration sensible du mouvement et s'exprimer du plus profond de soi, développer une connaissance approfondie de soi-même, devenir un "sujet" sensible expressif et affirmé, nourrir son sentiment d'incarnation et assumer sa vie. (texte de Claire  Laronde)

Photos du Festival "Présence en mouvement" réalisées par Morgane Lombard.





 

 

Ateliers

plongeon au coeur des cellules

Je vous propose de vous apprendre comment écouter vos perceptions corporelles, au repos et en mouvement ; de descendre petit à petit jusqu'au niveau des cellules, pour écouter les blocages en vous, les parties qui se manifestent et vous demande de prendre soin en écoutant leurs messages et aspirations pour 2019.

Au programme :

Eveil sensible du corps, assis, debout et couché,

Méditation et visualisation transformatrice des cellules,

Conscientisation des besoins et des stratégies de mise en action en relation avec la perception interne du corps,

Partage des clés de l'intention et des voies d'incarnation.

30 EUROS.

 

Date à venir
 

Danse du Sensible

Développer la perception du mouvement intérieur
pour accéder à une expression présente et incarnée de l’essentiel

Une danse méditative, une danse perceptive,
une danse thérapie, une danse de transformation,
une danse de l’Etre, une danse d’incarnation.

Le Sensible est un mode de relation à soi et au monde s’appuyant sur le vécu de la part essentielle de soi dans son corps et dans l’expression du corps en mouvement, vécu qui est perçu sous la forme d’un mouvement intérieur.
La Danse du Sensible est ainsi une danse méditative et intérieure qui contacte la part sensible de la vie en soi et lui offre l'opportunité de s'exprimer. Elle se définit par la présence corporelle née du mouvement intérieur ainsi que le rapport à soi et au monde qui en découle. Elle est l’expression de l’être dans le geste.
En combinant pédagogie perceptive, expression dansée et communication non violente, la Danse du Sensible propose une nouvelle manière de se relier et de s'exprimer, à la fois authentique et incarnée. (Claire Laronde https://www.clairelaronde.fr/)

Date à venir

au coeur de soi

Venez prendre rendez vous avec vous...

Choisissez de vous percevoir, l'espace d'un instant comme priorité pour votre vie entre toutes les choses à faire.

Côtoyez vous... Assoyez vous avec vous...

Prenez le temps de redécouvrir votre corps, votre rythme, vos élans et inspirations.

Reprenez contact avec la source, reconnectez votre créativité, osez exprimer librement votre profondeur dans le monde.

A chaque rencontre, toute en douceur et avec une profonde bienveillance, je vous invite progressivement à descendre en vous.

Dates à venir

 

Conférence Atelier "accueillir et vivre ces émotions avec bienveillance"

Les émotions nous traversent constamment. Ce sont des réactions physiologiques. Leur fonction est d'adapter notre organisme face aux sollicitations de l'environnement. Elles sont des outils de conscience, qui nous guident dans nos choix quotidiens, orientent nos actes, nourrissent notre pensée...

 

 

Elles colorent nos réactions, nous permettent de formuler des préférences, nous renseignent sur nos besoins profonds.

 

Elles sont une clé de compréhension de ce qui se passe en soi.

 

Comment bien accueillir ces émotions, les reconnaître ?

 

Comment accueillir les émotions « désagréables » telles que la colère, la honte, la tristesse, la peur et transformer notre jugement sur elles ?

 

Comment enlever les verrous qui nous empêchent de nous exprimer pleinement et libérer pleinement la joie ?

Please reload

Retrouvez-nous sur

  • b-facebook
  • RSS - Black Circle
  • Twitter Round
  • b-googleplus